Biographie de Primo Levi

Primo Levi naît à Turin le 31 juillet 1919. Issu d’une famille juive italienne, d’un père ingénieur et d’une mère femme au foyer, il fait des études scientifiques à Turin entre 1925 et 1937.

En septembre 1938, Mussolini crée les lois fascistes qui privent les Juifs de nombreux droits. Primo Levi parvient néanmoins à poursuivre ses études : il décroche en 1941 son baccalauréat de chimie. Cependant, si son diplôme comporte la mention très bien, il précise également qu’il est juif, et cela l’empêche de trouver un emploi.

Il travaille donc pendant deux ans de façon clandestine dans une mine, puis dans deux usines à Milan. Il décide ensuite de quitter la ville et de rejoindre un parti d’action, qui lutte contre le fascisme.

Mais ce groupe est capturé en 1943 par une milice, et Levi est envoyé au camp de Fossoli.

Il est ensuite déporté au camp d’Auschwitz le 22 février 1944, avec près de 600 autres juifs italiens. 20 seulement en reviendront. Ce long séjour dans le camp de concentration est la période la plus difficile de sa vie, c’est celle-ci qui sera racontée dans son livre à la renommée mondiale : Si c’est un homme.

Primo Levi figure parmi les rares rescapés de ces camps et dit devoir sa survie à un simple coup de chance. Son récit est à la fois bouleversant et épouvantable.

C’est en janvier 1945 que le camp de Monowitz dans lequel il fut transféré est libéré par les Russes . Jusqu’en mai, Levi fait office d’infirmier dans un camp de transit dans le sud de la Pologne.

Il ne rentrera à Turin qu’en octobre de la même année, après un périple de plusieurs mois à travers la Biélorussie et la Roumanie.

Il faudra attendre 1946 pour que Primo Levi ait la force de commencer à mettre ses souvenirs par écrit. Il publie Si c’est un homme en 1947, après que l’histoire ait été refusée par plusieurs éditeurs. Il épouse Lucia Morpurgo la même année, avec qui il a une fille. Celle-ci s’appelle Lisa-Lorenza, en hommage à un homme que Levi a rencontré à la Buna, pendant sa déportation. Ils nomment eur fils qui naît en 1957 Renzo pour la même raison.

En 1963, il publie le récit de son retour à Turin, résultat d’un travail qui dure deux ans : La Trève.

Deux ans plus tard, et pour la première fois, Levi retourne à Auschwitz afin d’assister à une cérémonie de commémoration. L’apparence de Monowitz le choque : il trouve que le lieu est trop propre, trop rangé, comme un musée.

Primo Levi, à la retraite en 1975, continue d’accorder une grande importance à l’écriture. Il parle alors beaucoup de son passé avec de jeunes étudiants. Il publie Le système périodique, qui est un assemblage de plusieurs de ses nouvelles.

La Clef à molette paraît trois ans plus tard sous la forme d’un dialogue. L’idée directrice de ce roman est que le travail bien fait est une fierté qui nous conduit vers une vie épanouie.

Maintenant ou jamais, qui est publié trois ans plus tard, narre l’histoire de personnages juifs luttant contre le nazisme.

Primo Levi meurt le 11 avril 1987, d’une chute dans les escaliers. Certains considèrent sa mort comme un suicide, d’autres pensent à un accident.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • primo levi BIOGRAPHIE
  • primo levi biographie courte
  • biographie primo levi
  • biographie de primo levi
  • biographie Primo Levi si cest un homme bac de francais